LE VIEUX MOULIN

de Neuville sur Sarthe

> ACCUEIL >IMAGES > LE RESTAURANT >2010 SOUS LA NEIGE > ACCES > NOUS CONTACTER

 

 

¤ Historique

 

Le moulin de Neuville et ses propriétaires

Dès 1543  la famille Richer seigneurs de Monthéard possède le Moulin de Neuville et ce jusqu'à la fin du XVIIIème siècle sans que l'on ait des informations sur l'origine de celui-ci .
Le 3 juin 1744 Philibert-Charles Richer de Monthéard, cinquième du nom, signe un contrat pour la construction du moulin de Neuville (sans doute en remplacement du moulin vétuste). Son gendre Jean-Baptiste-Denis de Bastard décide d'émigrer pendant la révolution, le moulin est alors confisqué et vendu comme bien national le 11 floréal (30 avril 1798) à son meunier François Plessis pour le prix de 270.000 livres.

 

Après le décès de celui-ci, Pierre Buon propriétaire achète les droits successifs des 6 enfants héritiers, et  vend le moulin le 24 décembre 1825, au meunier François Guittet pour le prix de 10.000 francs.
Le 20 juin 1828, le meunier Julien Beauclair achète le moulin pour 13.000 francs.
 

Le 28 mai 1843, le meunier Jean-Baptiste Dutertre se rend acquéreur du moulin pour 25.000frs, dont un emprunt de 16.000frs qu'il ne pourra rembourser, le moulin sera saisi et vendu par adjudication le 26 juillet 1846 pour la somme de 24.050 frs à Louis-Jacques Dutertre. Ce dernier ne parviendra pas a payer la totalité du prix et le moulin sera à nouveau saisi.

C'est Nicolas-Philippe Jardin qui devient le nouvel acquéreur le 9 février 1851 pour le prix de 18 098,25 francs. Auguste Ledru meunier au Lude achète le moulin le 29 mars 1856. Quatre générations de meuniers Ledru vont s'y succéder.

Le 13 septembre 1968, le moulin qui a cessé son activité est vendu à Jean-Paul Sivadier et sa famille, pour en faire une  résidence. Le 13 juillet 1979, Jean-Paul Sivadier crée un restaurant dans la salle des machines. Son épouse Martine contribuera largement à la réussite de celui-ci.
En 2001, après une exploitation de 22 ans, le restaurant sera mis en gérance, mais la famille Sivadier habite toujours l'appartement construit aux étages.

Un siècle de meunerie au moulin de Neuville  1856 - 1968

 

L'histoire du dernier siècle d'activité du moulin de Neuville  se caractérise par une lignée de meuniers: les Ledru. Quatre générations d'hommes à la personnalité bien marquée vont s'y succéder.


- Auguste Ledru le meunier entrant, achète le moulin le 29 mars 1856  au prix de 18.000frs .
- Auguste Ledru fils deuxième génération, succède à son père veuf, le 24 avril 1868. A son décès le 15 décembre  1899, le moulin est  exploité par son fils:
- Auguste Ledru troisième du nom. Celui-ci continue l'activité  quelques mois, mais avec sa mère décide de le donner à bail à Eugène Choisnet meunier entrant.
Auguste Ledru (III) décède  le 30 août 1906 à l'âge de 35 ans.
Raoul Dazard contremaître meunier, reprend le bail le 1er mai 1919, il y restera  jusqu'au 30 avril  1927.
Ernest Ledru, fils d'Auguste (III), quatrième génération,  prend la responsabilité du moulin le 1er mai 1927, à l'âge de 28 ans.


Le 10 avril 1968,  le moulin de Neuville cesse définitivement son activité de meunerie.
Le 13 septembre 1968 le moulin de Neuville, propriété des Ledru depuis 112 ans, est vendu à Jean-Paul Sivadier, sans la maison d'habitation.


Documentation: André Coutard Association des moulins de la Sarthe

Le moulin de Neuville vers 1906: 

Du moulin à farine au restaurant "Le Vieux Moulin"

 


Le 13 septembre 1968, devenu propriétaire du moulin de Neuville, je dus d'abord le rendre habitable. Nous n'avions acheté que l'usine vide de ses machines avec deux roues et leurs engrenages primaires, le tout en mauvais état.

Deux ans plus tard, nous étions les premiers habitants du Vieux Moulin. Sans attendre, j'ai restauré une des roues et ses engrenages. J'ai réparé le barrage rompu en 1973 ainsi que les vannages. L'aménagement du parc a nécessité l'enlèvement de quatre-vingts peupliers pour planter des arbres d'ornement, des haies et des arbustes. Suite à la démolition d'un vieux  hangar en tôles, j'ai construit un garage, un atelier et une cave.
 

Le 13 juillet 1979, après onze années de travaux, nous inaugurions le  café-restaurant  "Le Vieux Moulin". Malheureusement, étant veuf avec deux fils, je n'étais pas en mesure d'exercer un métier que je ne connaissais pas.
La chance arriva avec Martine le 7 octobre suivant, celle-ci maîtrisant parfaitement tous les aspects de la restauration gastronomique.
En 1981, nous avons construit une salle panoramique dans le parc.

En 1982, j’ai installé une turbine hydroélectrique immergée de 36 kilowatts, pour remplacer la petite roue cette production assurant environ quatre-vingt pour cent de la consommation électrique de tout l’immeuble, le surplus étant revendu à EDF.


En 1988, nous avons construit une cuisine et une troisième salle - panoramique - sur la rivière.
Les derniers travaux réalisés sont l'agrandissement des locaux annexes qui totalisent deux cents mères carrés.
Ces travaux et transformations ont demandé beaucoup de sacrifices et de sueur avec, souvent, de mauvaises surprises, comme la rupture du barrage, mais heureusement, il y a toujours eu la passion et la famille a suivi.


                                                                                     
Jean-Paul Sivadier

Le Vieux Moulin en 1991 : 

La production d'énergie au "Vieux Moulin"

 

Précurseur en économie d'énergie, le "Vieux Moulin", parfaitement isolé dès 1970 produit son énergie avec une turbine hydroélectrique immergée installée en 1982 à la place de la petite roue.
La production de 36kw assure la plus grande partie de l'électricité consommée, les surplus de production étant revendus à EDF.

Haut de page

Le Vieux Moulin est le siège social de

L'Association de Sauvegarde des Moulins et Rivières de la Sarthe

"Le Vieux Moulin"
rue du Vieux Moulin
72190 Neuville sur Sarthe


Téléphone: +33  (0)2.43.25.52.19  

Courriel: jp.sivadier@wanadoo.fr